1889, L’affaire de la malle sanglante de Millery.

Où l’odeur putride du sang ne le dispute en horreur qu’aux tréfonds de l’âme humaine.

16 août 1889, un dimanche d’été très chaud. Un cantonnier découvre, le long de la route départementale reliant Vernaison à Millery, près de Lyon, un sac exhallant une odeur insupportable. À l’intérieur, des restes humains décomposés. Quelques jours plus tard un chercheur d’escargots découvre lui à Saint-Genis-Laval une malle tachée de sang. Les restes ne sont d’abord pas identifiés, personne n’ayant été porté disparu dans la région. Mais ils attirent l’attention du commissaire parisien Goron : lui enquête sur la disparition d’un huissier de justice, Toussaint-Auguste Gouffé. Le docteur Alexandre Lacassagne, précurseur de la police scientifique réussit grâce à des dents, des cheveux, une cheville cassée, à confirmer l’intuition de Goron.

Un homme honorable, ce Gouffé : riche, veuf, père de deux enfants. Mais de « de mauvaises mœurs », découvre-t-on, car courant les filles légères et les maisons closes. Il avait ainsi été séduit par une belle jeune femme de vingt ans, Gabrielle Bompart. Mais elle-même a un autre amant, Michel Eyraud, petit escroc d’une quarantaine d’années. Après avoir attiré l’huissier chez elle, Gabrielle avait, jouant de ses charmes, passé autour du cou de sa victime le cordon de sa robe de chambre. Eyraud, dissimulé derrière une tenture, s’en était alors saisi, l’avait attaché à une corde préalablement passée dans une poulie fixée au plafond, et avait tiré. Le couple n’avait cependant pas réussit à ouvrir le coffre de l’huissier, et avait dû se débarrasser du corps en l’expédiant par train dans une malle jusqu’à Lyon avant de l’abandonner au lieu-dit la Tour-de-Millery. Puis il avait pris la fuite vers l’Amérique.

Là ils se disputent, puis se retrouvent pour escroquer un riche rentier français, qui tombe effectivement amoureux de Gabriel. Mais ce dernier la pousse à rentrer avec lui en France puis à se rendre à la police pour clamer son innocence. Elle est donc arrêtée et son complice appréhendé à Cuba où il est réfugié sans plus un sou dans un bordel.

GIF - 15.1 ko
Alexandre Lacassagne

Gabriel nie effrontément sa participation au meurtre : d’après elle, elle était sous hypnose, ayant assisté comme dans un rêve à la scène. Belle, fragile, elle fascine juges et jurés par son « étrange absence de sens moral, [son] vaniteux besoin de mise en scène », chargeant avec désinvolture son ancien complice.
Les experts se succèdent pour valider ou infirmer sa thèse : le professeur Lacassagne par exemple lui apporte son soutien. Michel Eyraud est lui défendu par le célèbre avocat Félix Decori. Il veut entraîner avec lui à la guillotine sa complice : c’est elle qui repéré la victime, « çà te fera une belle cravate » aurait-elle dit sardoniquement à l’huissier en lui passant la corde au cou.

L’affaire fait du bruit : la presse à un sou multiplie les gros titres, le public se presse aux audiences, les marchands du Temple proposent aux badauds des reproductions miniatures de la malle sanglante, l’affaire inspire chansonniers et romanciers. Finalement Michel Eyraud est condamné à mort et guillotiné place de la Roquette à Paris le 3 février 1891 devant une foule immense. Gabriel Bompart est condamnée à vingt ans de travaux forcés ; elle en sort en fait en 1905, et reprend sa carrière de danseuse jusqu’à sa mort en 1920.

< Article précédent Article suivant >
.
1889
Lancer la recherche
Le Blog-Notes.
Aucune note du blog n'est liée à cet article.
Dernière note publiée :
Erebus ou Terror enfin retrouvé ?
par Caracalla

Le gouvernement canadien l’a annoncé : l’un des navires de l’expédition Franklin aurait été retrouvé.

Lire la suite.

La blogosphère :
Bruno Faidutti’s Blog
(10/08/2017)
« Nutz! – Les pirates et les écureuils Nutz! – Pirates and Squirrels »

Du bruit derrière le paravent
(14/07/2017)
« Mage : la Récursion »

ReS Futurae — Recherches sur la SF
(13/07/2017)
« Appel à communications : No age, please, we’re post-human! Posthumain et culture de jeunesse (Nancy, LIS) »

Places to Go, People to Be
(30/06/2017)
« La maîtrise de jeu stratégique »

Mondes en chantier
(29/06/2017)
« Cyberpunk Reload, épisode ça-va-peut-être-aller-maintenant-hein »

Les pensées de Cuchu
(23/04/2017)
« Ode aux celtes »

Blog à part : troisième époque
(21/04/2017)
« Voter peste ou voter choléra? »

À contre-courants - LOVD
(20/07/2014)
« Druide, d'Olivier Peru »

Le Blog des MJs
(20/04/2014)
« Les accessoires c'est essentiel - article issu de la dernière mise à jour PTGPTB »