Saint Kilda
Scénario Pascal Bertho
Dessin & couleurs Chandre
Date 2009
Editeur Emmanuel Proust Éditions
Type Bande dessinée XIXe
ISBN 978-2-84810-234-4 (pour le premier album)

Bref résumé de l’histoire.

Darius Kingley, jeune botaniste est exilé sur l’île d’Hirta, dans l’archipel de Saint Kilda à l’ouest des Hébrides, pour cause d’adhésion aux thèses évolutionnistes. L’accueil est médiocre, l’île désolée, mais la société qui l’habite, isolée depuis toujours, est libre, utopique par opposition à la société victorienne conservatrice d’Angleterre. Le pasteur, pourtant, règne sur la communauté, préférant chasser les esprits pour cacher ses petits trafics plutôt que de favoriser le bien être de la communauté ...

Bio-bibliographie.

Pascal Bertho est né en 1964 à Guérande. Au milieu d’études d’économie il rejoint comme objecteur de conscience l’association Cellulo et collabore comme dessinateur à différents fanzines et magazines de BD, à des dessins animés. Puis il s’oriente vers le scénario et en 2000 signe l’histoire de Kerioth, avec Boidin au crayon. En 2006, il adapte Chéri-Bibi, de Gaston Leroux toujours avec Boidin. Puis viennent, entre autres, le Chevalier Malheur et la série Aëla avec Stéphane Duval.

Chandre, né en 1977 à Thionville, a suivi la formation de l’école Emile Cohl de Lyon. Il se fait connaitre en illustrant des histoires courtes puis adapte en 2005 avec François Rivière Meurtre en Mésopotamie d’après Agatha Christie. Il récidive, seul cette fois, dans Témoin indésirable en 2006.

.

.

Incipit.

GIF - 385.6 ko
< Article précédent Article suivant >
.
1880
Lancer la recherche
Le Blog-Notes.
De l’île comme base de société utopique
par Caracalla

Saint Kilda, en 2 tomes, est une série bien cotée. L’époque, le thème — un société utopique isolée face au puritanisme victorien, le lieu — une île perdue, et l’atmosphère bien rendus par le dessin sont effectivement propices aux rêves. Je suis néanmoins relativement déçu. Le scénario ne m’a pas convaincu, je n’ai pas trouvé les rebondissements annoncés : le premier tome s’étire en longueur, alors même que le héros semble prendre conscience de la situation bien lentement ("Six mois plus tard ...") ; le second tome se déroule et s’achève comme on l’avait imaginé depuis un bon moment. Les personnages sont trop manichéens alors que les potentialités étaient nombreuses. Quant au dessin, les couleurs sont superbes, le coup de crayon de qualité, mais les figures sont assez mal différenciées (il m’a fallut revenir plusieurs fois en arrière pour distinguer Aïkin & Pierk, les alliés nigauds de Darius, de deux des sbires de Jacob), rendant la scène finale assez confuse.

J’ai découvert la BD après m’être intéressé à l’archipel de Saint Kilda et non l’inverse — ce type de lieu perdu, battu par les vents, est propice à ma mélancolie romantique* sans doute, voyez les fiches sur les îles australes ! Or si l’histoire ne m’a pas convaincu, j’ai aimé le travail de documentation des deux auteurs. Les vignettes sont souvent des décalqués de photographies d’époques, le récit est plein d’allusions à des anecdotes historiques : ainsi Jacob à mettre en relation avec le révérend John MacDonald dans les années 1820, ainsi le problème des premiers touristes et du rapport à la modernité, l’avoine laissée en partant sur la Bible ouverte ...

Je n’avais pas entendu dire par contre que l’île disposait d’une source chaude ni d’un sex-ratio si déséquilibré. À vérifier donc. Quant à l’organisation utopique de la société — et en particulier l’amour libre qui y est pratiqué, il est à mon avis plutôt issu des fantasmes du scénariste que d’une situation réelle, en contradiction avec la morale rigoureuse que l’on peut imaginer chez Jacob ou chez John MacDonald.

À défaut donc d’un voyage sur l’île (généreux donateurs, je fais appel à votre bon cœur !), il me faut donc me contenter du succédané proposé par la BD ...

*« La mélancolie, c’est le bonheur d’être triste » disait Hugo.

La blogosphère :
Bruno Faidutti’s Blog
(10/12/2017)
« Dragons »

ReS Futurae — Recherches sur la SF
(08/12/2017)
« Fantasy Art and Studies 3: Science Fantasy »

Places to Go, People to Be
(04/12/2017)
« 2e Défi PTGPTB Trois Fois Forgé - Les Jeux »

Du bruit derrière le paravent
(31/10/2017)
« Cthulhutech - Ep. 1: un nouveau costard »

Mondes en chantier
(29/06/2017)
« Cyberpunk Reload, épisode ça-va-peut-être-aller-maintenant-hein »

Les pensées de Cuchu
(23/04/2017)
« Ode aux celtes »

Blog à part : troisième époque
(21/04/2017)
« Voter peste ou voter choléra? »

À contre-courants - LOVD
(20/07/2014)
« Druide, d'Olivier Peru »

Le Blog des MJs
(20/04/2014)
« Les accessoires c'est essentiel - article issu de la dernière mise à jour PTGPTB »