1884, Greenwich et le Zéro.

Où l’on définit l’origine de l’espace et du temps ... rien de moins !

C’est au chemin de fer que l’on doit encore une fois l’une de nos dernières avancées — et de nos dernières désillusions. Il s’est tenu en octobre dernier à Washington, à l’instigation de l’Union postale internationale, une conférence chargée de mettre en place un système horaire unifié pour l’ensemble des nations. La question se pose en effet depuis la mise en place du système ferré. Comment annoncer l’arrivée et le départ des trains si chaque commune connaît pour midi le moment auquel le soleil est à son zénith ? Vingt minutes d’écarts peuvent en ce cas séparer l’horloge parisienne de celle de la province : vingt minutes de moins en Bretagne, vingt minutes de plus dans l’Est de la France. Dès 1847 les chemins de fer britanniques avaient unifié la mesure du temps anglais sur l’heure de l’observatoire astronomique de Londres implanté à Greenwich. C’est bien là le seul titre de gloire que pouvait faire valoir le méridien d’Albion. Le méridien de Paris lui, fort des 2.600 cartes levées aujourd’hui, de l’appui des noms des plus grands navigateurs, Bougainville, Lapérouse, Dumont d’Urville avait d’autres titres et d’autres raisons de s’imposer. Malgré les efforts courageux de notre représentant auprès de la conférence pour faire valoir le bon sens, M. Jules Janssen, directeur de l’Observatoire de Paris, l’affaire fut emportée au profit de l’Angleterre dès l’ouverture de la réunion : le délégué américain proposait avant toute discussion le méridien de Greenwich comme méridien international. Les autres délégués avaient mission de voter pour ce dernier. Seul Saint-Domingue s’y opposa — France et Brésil, par souci d’unité s’abstenant lors du vote.

L’Heure Nouvelle

Un miracle fut accompli, on le sait, avant hier, au Luxembourg miracle longtemps espéré et que le Figaro avait ici même prédit il y a un mois. Nos sénateurs, en manière de don amical et par souci scientifique, nous ont rajeunis de dix minutes ; La chose est agréable. Exposons les faits. […] On a considéré l’adoption du méridien de Greenwich comme une défaite pour la France, comme une humiliation pour notre Observatoire de Paris et notre bureau des longitudes. L’Académie des sciences avait déjà répondu qu’il s’agissait là d’une loi où la scierice proprement dite n’était point en cause. Un dernier argument voulait que ce changement apportât une perturbation dans notre vie courante. Il n’en est rien, au contraire. Il n’est pas une dame qui ne sourie à se savoir ainsi rajeunie de 9 minutes 31 secondes par la vertu miraculeuse de nos sénateurs. Un sourire les récompensera de ce petit effort.

Le Figaro, samedi 28 janvier 1911.

Ce sera donc Greenwich. Mais l’esprit cartésien français ne repart pas totalement vaincu, puisque la proposition de mesurer les angles par le système décimal fut accepté, même par les Anglais. « En résumé, dit M. Janssen, la France a eu au congrès de Washington une attitude tout à fait digne d’elle. Si elle n’a pas fait accepter le méridien qu’elle proposait, elle n’a pas éprouvé d’échec personnel. Sa proposition, conforme aux traditions françaises, portait le caractère impersonnel et supérieur de la science, et la science finit toujours par triompher. Le congrès de Washington lui-même en offre un exemple frappant, puisque l’Angleterre, sans aucune concession de notre part, entre aujourd’hui dans la convention du mètre, et que le congrès émet le vœu que les applications du système décimal soient étendues et poursuivies. Notre présence à Washington n’a donc pas été inutile à la science et au progrès. »

< Article précédent Article suivant >
.
1884
Lancer la recherche
Le Blog-Notes.
Aucune note du blog n'est liée à cet article.
Dernière note publiée :
Erebus ou Terror enfin retrouvé ?
par Caracalla

Le gouvernement canadien l’a annoncé : l’un des navires de l’expédition Franklin aurait été retrouvé.

Lire la suite.

La blogosphère :
Bruno Faidutti’s Blog
(21/06/2017)
« Une Vie de Roi A King’s Life »

Du bruit derrière le paravent
(21/06/2017)
« Faire genre part 1 : s'outiller pour l'essentiel »

Mondes en chantier
(13/06/2017)
« Cyberpunk encore reloaded ? »

ReS Futurae — Recherches sur la SF
(01/06/2017)
« Altérité et étrangeté dans le récit bref de science-fiction – Journée d’études 8 juin 2017 »

Places to Go, People to Be
(31/05/2017)
« Ebook 19 : L'avis des pros »

Les pensées de Cuchu
(23/04/2017)
« Ode aux celtes »

Blog à part : troisième époque
(21/04/2017)
« Voter peste ou voter choléra? »

À contre-courants - LOVD
(20/07/2014)
« Druide, d'Olivier Peru »

Le Blog des MJs
(20/04/2014)
« Les accessoires c'est essentiel - article issu de la dernière mise à jour PTGPTB »