Ministère français de la Marine et des Colonies

Où l’on apprend comment en fixant l’attention au loin, on peut tout près dissimuler ses progrès.

L’empire colonial.

Depuis la perte de son premier empire colonial concrétisée par le Congrès de Vienne en 1815, la France reconstitue peu à peu son influence aux quatre coins du globe grâce à l’action opiniâtre de quelques hommes politiques, commerçants et géographes.

En plus des débris du premier empire (Saint Pierre & Miquelon, quelques îles des Antilles, la Guyane, l’île Bourbon, quelques comptoirs au Sénégal et en Inde), elle contrôle depuis Louis-Philippe Ier l’Algérie, et encore de nouveaux comptoirs au Gabon, en Côte d’Ivoire et à Madagascar, ainsi que plusieurs îles de Polynésie.

Le Second Empire entre 1852 et 1870 y ajoute le port d’Obock au débouché de la mer Rouge, la Nouvelle-Calédonie, et en Indochine, l’occupation de Saigon, puis l’établissement d’une convention avec le roi du Cambodge. Le contrôle du Sénégal s’étend grâce au général Faidherbe.

Après la victoire de 1870, les débats se multiplient entre les tenants de la colonisation (Ferry, bientôt surnommé "le tonkinois", qui convoite secrêtement ce ministère …) et les hommes politiques qui préféreraient rester concentrés sur la situation européenne (Clemenceau …).

Le ministère de la marine et des colonies.

Le ministère de la marine, bien que n’ayant pas été jusqu’alors le portefeuille le plus recherché, s’est discrètement doté de moyens d’actions bien supérieurs à la plupart des autres administrations.

GIF - 18.5 ko

Il a par exemple pris le contrôle des troupes de l’armée de terre mis à sa dispostion, "l’infanterie de marine", et les a complété par des bataillons nombreux de peuples indigènes : tirailleurs et spahis sénégalais, cipaye indiens ... Regardées avec condescendances par les officiers d’active métropolitains, ces troupes possèdent pourtant des commandos d’élite digne des meilleurs brigades d’interventions traditionnelles.

Grâce aux fonds secrets qui composent une bonne part de son budget, le ministère de la marine a aussi pu mettre sur pied un certain nombre d’agences de renseignements hors du territoire national, mais aussi sur le territoire métropolitain.

Enfin les services de propagande du ministères, sont rodés à obtenir les budgets nécessaires aux coûteuses expéditions envisagées, grâce à leur forte capacité à mobiliser l’opinion publique, par exemple lors d’expositions coloniales régulières.

Les agences coloniales

Jusqu’en 1872, le BRIC (Bureau de Reconnaissance et d’Information Coloniale) du général Danglare était la principale organisation renseignement-action du ministère à travers le monde. Surnommé le « bureau des coups tordus » en référence au caractère souvent peu élégant de ses méthodes, sa « section d’élite » n’était qu’un ramassis de têtes brûlées, de baroudeurs et d’aventuriers au passé douteux, qu’un diplomate anglais du Foreign Office décrivait fort justement comme « une bande de canailles stipendiées, sans honneur et sans éducation ». L’échec de l’opération “Chacal” au Caire en 1872 donna l’occasion de dissoudre l’officine.
Depuis cette date, elle est remplacée par le SDAC (Service Diplomatique des Affaires Coloniales).

Le BRIC et le SDAC sont une création d’Uchronia 1890.

< Article précédent
.
1876
Lancer la recherche
Le Blog-Notes.
Aucune note du blog n'est liée à cet article.
Dernière note publiée :
Erebus ou Terror enfin retrouvé ?
par Caracalla

Le gouvernement canadien l’a annoncé : l’un des navires de l’expédition Franklin aurait été retrouvé.

Lire la suite.

La blogosphère :
Bruno Faidutti’s Blog
(10/12/2017)
« Dragons »

ReS Futurae — Recherches sur la SF
(08/12/2017)
« Fantasy Art and Studies 3: Science Fantasy »

Places to Go, People to Be
(04/12/2017)
« 2e Défi PTGPTB Trois Fois Forgé - Les Jeux »

Du bruit derrière le paravent
(31/10/2017)
« Cthulhutech - Ep. 1: un nouveau costard »

Mondes en chantier
(29/06/2017)
« Cyberpunk Reload, épisode ça-va-peut-être-aller-maintenant-hein »

Les pensées de Cuchu
(23/04/2017)
« Ode aux celtes »

Blog à part : troisième époque
(21/04/2017)
« Voter peste ou voter choléra? »

À contre-courants - LOVD
(20/07/2014)
« Druide, d'Olivier Peru »

Le Blog des MJs
(20/04/2014)
« Les accessoires c'est essentiel - article issu de la dernière mise à jour PTGPTB »