Pearl (Cora)
Nom : Cora Pearl (née Emma Elizabeth Crouch)
Date : Née en 1842 (? )
Catégorie : Demi-mondaine
Adresse : Un hôtel particulier, 6 rue des Bassins (16e)
Famille connue : fille du compositeur Frederick Nicholls Crouch

Où l’on rêve aux jeunes beautés anglaises qui rehaussent l’éclat de la ville Lumière.

Bien qu’elle prétende être née en 1842 à Plymouth, Cora Pearl, de son nom de naissance Emma Elizabeth Crouch, est plus vraisemblablement née à Londres en 1835. Elle entame jeune une carrière de prostituée, mais est rapidement comptée parmi les courtisanes, c’est-à-dire celles qui par leur éducation, leur discrétion, leur maintien, sont jugées dignes d’accompagner de riches partenaires dans le monde.

« Savez-vous pourquoi nous, les maîtresses de grands hommes, croulons toujours sous les dettes ? Afin d’avoir toujours de bonnes raisons de demander de l’argent pour nous en acquitter. C’est tellement plus élégant que d’exiger un acompte à la manière d’une petite grue, non ? Etre toujours à court, afin que toujours un gentleman ait le sentiment qu’il doit voler à notre secours. Avec d’énormes sommes si les dettes sont énormes — il n’y a pas d’excuses de ne pas cracher ! Voilà pourquoi nous disposons d’un crédit à la banque ! Chez le tailleur, tous les commerçants, par-dessus tout sur le champ de courses et parmi les marchands de chevaux ! »

Roy Lewis, Mr Gladstone et la demi-mondaine, 1993.

C’est ainsi qu’au bras de Robert Bignell, elle découvre Paris, dont elle tombe éperdument amoureuse. Elle entame là une carrière théâtrale, dont le succès tient plus à son physique qu’à son jeu. Elle est pourtant jugée digne de jouer (bien peu vêtue) le rôle de Cupidon, dans l’Orphée aux Enfers d’Offenbach en 1863. Bien qu’encore peu fortunée, elle s’habille chez les plus grands couturiers parisiens de l’époque, Charles Worth ou Laferriere dans l’espoir de séduire la bourgeoisie fortunée.

Et en effet, elle collectionne alors les protecteurs : d’abord Victor Massena, le duc de Rivoli, puis le prince d’Orange, le prince Murat, le duc de Morny, demi-frère de Napoléon III, puis à sa mort le Prince Napoléon, (« Plom-Plom », cousin de Napoléon III) et l’empereur lui-même murmure-t-on enfin. Les amants éconduits alors, se suicident devant sa porte sans qu’elle ne leur jette un regard. Le seul homme qu’elle eut la tentation d’épouser pourtant, fut le graveur Gustave Doré.

“ … C’était un bourreau d’argent et, pourtant, en prévoyante fille d’Albion qu’elle était, elle avait de l’ordre, beaucoup d’ordre. Nous avons découvert un jour chez elle un registre mirobolant, divisé en trois colonnes. Dans l’une étaient inscrits les noms de ses clients, des noms connus et amis pour la plupart, dans l’autre, et en regard de chacun d’eux, la date de leur… séjour ; dans la troisième… la somme versée par le pèlerin pour le prix de l’hospitalité reçue. Trois noms seulement ne portaient que la mention de la date ; la case de la recette était restée en blanc… J’ai comme un soupçon que ces trois joyeux farceurs ont eu par la suite, du fil à retordre. Il y avait même, Dieu me pardonne, dans le fatal registre, une colonne d’observations. Pas aimables pour tout le monde, les observations !…”

Zed (Albert de Maugny), Le Demi-monde sous le Second Empire : Souvenirs d’un sybarite, 1892.

Chassée de Paris par la brève révolte avortée de 1871, elle séjourne un temps à Londres où elle rencontre William Gladstone, puis déçue par l’ambiance puritaine de sa ville natale, revient à Paris. Mais l’ambiance ici aussi a changé et l’étoile de Cora décline d’autant que le démon du jeu lui fait dilapider rapidement l’argent qu’elle réussit toujours à obtenir. L’écriture de ses mémoires en 1886 donne en tous cas lieu à une relecture attentive du 2e bureau avant leur parution sur la place parisienne …

GIF - 23.2 ko
Andromède, par G. Doré, c.1869.

« Elle se lève et se dirige vers le piano, fait face au clavier et d’une main joue les premières mesures de Kathleen Mavourneen. L’autre est occupée aussi, il entend le cliquetis du collier sur le dessus du piano, et lorsqu’elle se retourne vers lui, le peignoir, déboutonné, glisse soudain sur le sol, révélant à son regard une écume de lingerie de soie à volants et dentelles qui, avec quelques petits coups secs sur des rubans et des cordons, tombe en moussant à ses pieds. Elle s’en dégage et noue les mains derrière sa tête. La penche de côté et lui présente son profil.

— De l’avis de Clésinger, c’était la pose qui me flattait le plus. Il l’a appelée Cléopâtre, oui, Cléopâtre debout devant Jules César, et il l’a vendue dix mille francs à Khalil Bey, mon amant de l’époque. Ah ! vous auriez dû voir la salle de bains de ce Maure : même Paris n’avait rien d’aussi beau !
Elle a certainement largement dépassé la trentaine, et pourtant elle a le corps d’une femme qui aurait quinze ans de moins. Pas une marque révélatrice de la vie de dissipation qu’elle a menée. Le buste est parfait, ferme, pas avachi. Les flancs sans trace de corset, le ventre plat, le tour de taille petit mais pas comprimé, les hanches pas trop larges, les cuisses et les tibias un rien trop longs pour sa taille, respectant par là les proportions idéales grecques, les pieds menus. »

Roy Lewis, Mr Gladstone et la demi-mondaine, 1993.

Cora Pearl est la demi-mondaine de Mr Gladstone et la demi-mondaine, de Roy Lewis (1991).

< Article précédent Article suivant >
.
1871
Lancer la recherche
Le Blog-Notes.
Aucune note du blog n'est liée à cet article.
Dernière note publiée :
Erebus ou Terror enfin retrouvé ?
par Caracalla

Le gouvernement canadien l’a annoncé : l’un des navires de l’expédition Franklin aurait été retrouvé.

Lire la suite.

La blogosphère :
Bruno Faidutti’s Blog
(10/08/2017)
« Nutz! – Les pirates et les écureuils Nutz! – Pirates and Squirrels »

Du bruit derrière le paravent
(14/07/2017)
« Mage : la Récursion »

ReS Futurae — Recherches sur la SF
(13/07/2017)
« Appel à communications : No age, please, we’re post-human! Posthumain et culture de jeunesse (Nancy, LIS) »

Places to Go, People to Be
(30/06/2017)
« La maîtrise de jeu stratégique »

Mondes en chantier
(29/06/2017)
« Cyberpunk Reload, épisode ça-va-peut-être-aller-maintenant-hein »

Les pensées de Cuchu
(23/04/2017)
« Ode aux celtes »

Blog à part : troisième époque
(21/04/2017)
« Voter peste ou voter choléra? »

À contre-courants - LOVD
(20/07/2014)
« Druide, d'Olivier Peru »

Le Blog des MJs
(20/04/2014)
« Les accessoires c'est essentiel - article issu de la dernière mise à jour PTGPTB »