Voyage de Simon Morley (Le)
Titre Le voyage de Simon Morley (« Time and again »)
Auteur Jack Finney
Date 2000 (éd. originale : 1993)
Editeur Denoël, coll. Lunes d’encre
Nb de pages 475 p.
Type Roman illustré, voyage temporel
ISBN 2-207-25085-7

Bref résumé du roman.

À partir des théories de la relativité d’Einstein, le professeur Danzinger cherche à prouver qu’il est possible de voyager dans le temps : le temps est un long fleuve, dessinant des méandres, et si un homme réussissait à descendre sur la rive, il pourrait remonter dans le passé. Il suffit pour cela de plonger le sujet dans l’ambiance de l’époque visée et de le conditionner psychiquement. Simon Morley est le premier à réussir le passage : après des cours intensifs sur la vie quotidienne au XIXe siècle, isolé dans un immeuble new-yorkais, le « Dakota », datant de cette époque, il réussit une nuit d’hiver à plonger en 1882. Bien entendu, il faut vérifier après chaque voyage que l’époque d’origine n’a pas été altérée ... jusqu’à ce que les responsables du projet décident volontairement de modifier leur passé …

Le Voyage de Simon Morley, émaillé de belles descriptions et de photographies ou de croquis, a été récompensé par le Grand Prix de l’Imaginaire, catégorie roman étranger, en 1994.

Bio-bibliographie.

Jack Finney (1911-1995), auteur américain de science-fiction, travailla dans une agence de publicité new-yorkaise avant de s’installer en Californie ou il publie ses premiers romans. Bien que son principal succès soit Le voyage de Simon Morley, il a également publié à la fin de sa vie une suite, Le balancier du temps, (1995). Il est aussi l’auteur de L’Invasion des profanateurs (1955), adapté au cinéma.

Incipit.

En manches de chemise, comme toujours quand je travaille, j’ébauchais les contours d’un savon scotché dans le coin supérieur de ma table à dessin. Le papier d’emballage doré était soigneusement déplié de manière qu’on puisse encore en déchiffrer la marque. J’en avais gâché une demi-douzaine avant d’obtenir l’effet désiré. C’était une nouvelle idée : montrer le produit prêt à l’emploi — « toujours plus mousseux et parfumé pou vous si belle », comme disait le texte d’accompagnement —, et j’étais chargé d’en faire cinq ou six croquis en orientant chaque fois le savon dans une position différente.
< Article précédent Article suivant >
.
1882
Lancer la recherche
Le Blog-Notes.
Aucune note du blog n'est liée à cet article.
Dernière note publiée :
Erebus ou Terror enfin retrouvé ?
par Caracalla

Le gouvernement canadien l’a annoncé : l’un des navires de l’expédition Franklin aurait été retrouvé.

Lire la suite.

La blogosphère :
Bruno Faidutti’s Blog
(10/08/2017)
« Nutz! – Les pirates et les écureuils Nutz! – Pirates and Squirrels »

Du bruit derrière le paravent
(14/07/2017)
« Mage : la Récursion »

ReS Futurae — Recherches sur la SF
(13/07/2017)
« Appel à communications : No age, please, we’re post-human! Posthumain et culture de jeunesse (Nancy, LIS) »

Places to Go, People to Be
(30/06/2017)
« La maîtrise de jeu stratégique »

Mondes en chantier
(29/06/2017)
« Cyberpunk Reload, épisode ça-va-peut-être-aller-maintenant-hein »

Les pensées de Cuchu
(23/04/2017)
« Ode aux celtes »

Blog à part : troisième époque
(21/04/2017)
« Voter peste ou voter choléra? »

À contre-courants - LOVD
(20/07/2014)
« Druide, d'Olivier Peru »

Le Blog des MJs
(20/04/2014)
« Les accessoires c'est essentiel - article issu de la dernière mise à jour PTGPTB »