« De charbon et d’éther »
Dernières fiches ajoutées :

Etait-ce un complot ? une messe noire ? Impossible ...

La question des vêtements et de la nudité est certainement celle qui a le plus (...)

D’abord on est ébloui des richesses et des merveilles de Londres, mais bientôt (...)

de X. Dorison et E. Breccia.

de Kara et Masa.

À l’impératrice Eugénie qui s’épouvantait de l’architecture de son opéra, ni néoclassique, ni néogothique, ni Louis XV, ni Louis XVI ... Charles Garnier aurait répondu : « Mais Madame, c’est du Napoléon III »...
Dans cet esprit, ce site ne se veut ni exclusivement blog de critique littéraire ou musical, ni compilation systématique de fiches historiques, ni simple réflexion autour de la pratique des jeux de rôle, mais tout cela à la fois.

« JDR  , steampunk, utopies, uchronies, et mondes de l’imaginaire. »

Si le JDRA   d’ambiance steampunk annoncé voilà plusieurs années n’avance pas d’un iota, faute de temps, de testeurs ou de motivation, du moins le matériau que représente ces fiches s’accumule t-il au gré des butinages. La rubrique « Inspi » s’étoffe peu à peu ; couplée au « Blog-notes » elle prend une allure plus critique qui m’a permis d’entrer en relation avec un certain nombre d’écrivains, de dessinateurs ou de compositeurs de façon conviviale et constructive. Qu’ils en soient ici remerciés. Le reste des fiches, à l’image de miscellanées, est toujours aussi peu systématique mais veut offrir un voyage dans un XIXe siècle historique ou imaginaire.

Alors que vous soyez ici pour une information précise, ou simplement de passage à la recherche d’un peu de dépaysement, soyez les bienvenus.

(Juin 2013.)

.
1855
Lancer la recherche
Le Blog-Notes.
Utopiales 2011
par Caracalla

Ce week-end avaient lieu à Nantes, les « Utopiales », festival de la Science fiction. J’y étais samedi : 4 conf’, 2h en librairie, deux parties de jeux de société ... une journée bien remplie. J’en reviens avec un sentiment globalement positif, mais quand même mitigé.

Les Utopiales, kézako ?
Un festival : donc des conférences (ou plutôt des discussions, j’y reviendrai), des expo, un cycle cinéma, des prix, des rencontres avec les auteurs (des séances de dédicaces), des invités d’honneur, évidemment un salon du livre, quelques exposants-qu’ont-kek-chose-à-vous-vendre et en prime, là, une salle de jeux de société (j’ai en vain cherché les parties de JDR  ), et de jeux vidéo.

Utopiales vs RDV de l’Histoire
Je ne fréquente pas beaucoup les festivals de façon générale, mais je me rend quand même tous les ans aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois, auxquels s’appliquent la même définition (sans les jeux hélas). Les deux manifestations ont à peu près le même âge (12e session pour les Utopiales, 14e pour les RDV), à peu près la même durée (un gros week-end par an). Dans les deux cas, elles proposent des invités prestigieux : pour 2011 aux Utopiales, Jodorowsky (L’Incal, la version cinématographique de Dune ...), Tim Powers (Les voies d’Anubis ...), Pevel, Bordage, Gaborit, Jubert, etc.
Et pourtant les deux manifestations n’ont pas le même poids. À Blois, petite préfecture du Loir-et-Cher, toute la ville est mobilisée. À Nantes (785.000 habitants, 8e aire urbaine de France), le festival pourtant considéré comme « la plus importante manifestation du genre dans le monde » (wikipédia) est limité (ou presque) à la Cité des Congrès.

La différence est frappante en ce qui concerne le salon du Livre : un seul libraire ce week-end, pourtant présenté comme « la plus grande librairie de SF du monde » dans le prospectus (avec en plus il est vrai un bouquiniste occupant 4 m2 ...), mais quasiment rien en langue étrangère, contre plusieurs centaines de mètres carrés à Blois. Deux scènes pour les conférences à Nantes, plusieurs dizaines de salles à Blois.
La fréquentation m’a surpris : il y a toujours un monde incroyable à Blois (tout y est gratuit ou presque). Le ticket d’entrée étant à un prix somme toute modique aux Utopiales (7,5€), j’étais très inquiet en arrivant à 9h45 pour la première conf’ de 10h. Résultat : trois pelés et un tondu. Par contre, étrangement, un monde fou l’après-midi (pourquoi n’y venir qu’une demi-journée quand on a payé ?).

Pourquoi tant d’écart ?
Je ne sais pas vraiment, mais je peux peut-être avancer deux explications à ce que les Utopiales ne demeurent à mon avis (sans vouloir vexer personne), qu’une aimable et fort agréable convention de province. Elle n’a probablement pas été investie par le Grand Capitalisme (qui nous spolie) et ... l’éducation nationale (qui me nourrit). Trois malheureuses boutiques devant se contenter de quelques mètres carrés chacune alors que trois ou quatre fois plus auraient pu y loger. Le mètre de devanture linéaire est-il proposé trop cher ? Il est pourtant réputé particulièrement onéreux à Blois.
Et puis l’éducation nationale. À Blois, le festival est mené par des universitaires et des IA-IPR (des inspecteurs). Les professeurs d’HG peuvent, sur simple demande, bénéficier d’un ordre de mission les déchargeant de cours pour s’y rendre dès le vendredi, et une large publicité en est fait. Voilà un public captif et nombreux. Oh, bien sûr, j’ai croisé quelques profs à Nantes (c’est une Race que l’on reconnait entre toute), mais assez peu. Et pas un seul à ce titre parmi les intervenants. Une philosophe (doctorante), un psycho-sociologue, deux ou trois scientifiques venus de loin. Pas un professeur d’université, de Lettres, d’Histoire ou d’Art Pla, sur les 4 conférences suivies, alors que deux étaient estampillées "tables rondes scientifiques". Et dans la liste complète des intervenants, un bref pointage ne m’en a révélé que trois ou quatre.
Du coup, pas une seule véritable conférence apportant des exemples concrets, des références, des dates, des titres. Des discussions seulement, fort intéressantes au demeurant, mais toujours plus propices au bavardage qu’à l’apprentissage. Et çà, je le regrette.

Est-ce un vice (ou une volonté) de l’organisation, ou le symptôme que la science-fiction est toujours considérée comme de la littérature populaire au sens le plus péjoratif du terme ? Je ne le sais pas, et je le regrette aussi.

D’autres avis :
- Le Blog de LOVD

La blogosphère :
Du bruit derrière le paravent
(20/10/2017)
« Les Légendes de Demain ! »

Bruno Faidutti’s Blog
(15/10/2017)
« Essen »

ReS Futurae — Recherches sur la SF
(07/10/2017)
« « Nous ne sommes pas des numéros ! » La réponse des écrivains russes aux idées d’Alexeï Gastev (Patrice et Viktoriya Lajoye) »

Places to Go, People to Be
(01/10/2017)
« Thème/Style/Genre : créer une bonne histoire pour les grandes occasions »

Mondes en chantier
(29/06/2017)
« Cyberpunk Reload, épisode ça-va-peut-être-aller-maintenant-hein »

Les pensées de Cuchu
(23/04/2017)
« Ode aux celtes »

Blog à part : troisième époque
(21/04/2017)
« Voter peste ou voter choléra? »

À contre-courants - LOVD
(20/07/2014)
« Druide, d'Olivier Peru »

Le Blog des MJs
(20/04/2014)
« Les accessoires c'est essentiel - article issu de la dernière mise à jour PTGPTB »