Hermiston
Série Hermiston (t.1 : Le juge pendeur, t.2 : Les quatre frères noirs)
Scénario R.L. Stevenson / J. Harambat
Dessin Jean Harambat
Date 2011
Editeur Futuropolis
Type Bande dessinée historique
ISBN 9782754803595 / 9782754805711

Bref résumé de l’histoire.

1813. Ecœuré par la vue d’une pendaison publique, Archibald Weir s’attire les foudres de son père, le lord-juge d’Hermiston, surnommé « le juge pendeur », qui a prononcé la condamnation. Pour endurcir ce fils, il le contraint à l’exil dans le domaine familial d’Hermiston dans la lande écossaise, pays rude de silence et de vent. Dans ce nouveau rôle de propriétaire terrien, Archie trouve pourtant l’apaisement et l’amour de Christina, sa voisine par-delà les collines, pourtant de condition inférieure. Or la jeune femme a quatre frères, connus pour leur violence. Jusqu’à ce qu’arrive un « ami », double maléfique, qui veut s’emparer de Christina ...

Hermiston est l’adaptation d’un roman inachevé éponyme de Robert Louis Stevenson. Le premier tome de la bande-dessinée en est l’adaptation graphique, le second la fin imaginée par J. Harambat.

Bio-bibliographie.

Jean Harambat est né en 1976 originaire des Landes. Après une école de commerce, il fuit en Argentine ou il devient gaucho, journaliste, dessinateur. Il est l’auteur du roman-graphique Les Invisibles (Futuropolis, 2008), prix Cheverny de la meilleure bande dessinée historique 2009 des Rendez Vous de l’Histoire de Blois, puis des deux tomes d’Hermiston et enfin d’En même temps que la jeunesse, (Actes Sud BD, 2011) sélectionné au festival d’Angoulême 2012.

Incipit.

GIF - 1.3 Mo
< Article précédent Article suivant >
.
1813 -
1896
Lancer la recherche
Le Blog-Notes.
De l’adaptation en BD de romans
par Caracalla

L’adaptation en bandes-dessinées de romans du XIXe siècle est à la mode. C’est pourtant un exercice difficile, la densité d’un roman étant difficile à ramasser en 70 pages de dessins. Disons le honnêtement, c’est à mon avis ici un succès mitigé, mais ...

L’adaptation est à la mode : Delcourt a créé en mars 2007, la collection Ex-Libris confiée à Jean David Morvan (Double Assassinat dans la rue Morgue, d’Edgar Allan Poe ; Frankenstein, de Mary Shelley ...), Gallimard a suivi avec le label Fétiche (Le Fantôme de l’Opéra de Gaston Leroux ; Les aventures de Huckleberry Finn de Mark Twain ...) , Vent d’Ouest-Adonis avec Romans de toujours (La guerre des mondes de H.G. Wells ; Madame Bovary de Gustave Flaubert ...), Soleil, avec le label Noctambule (Moby Dick d’Herman Melville ; Le Dernier des Mohicans de James Fenimore Cooper ...). Or toutes ne sont pas des réussites : comment résumer 700 pages en dix fois moins ? Face à un tel casse-tête Delcourt a du coup pris le parti d’adapter Frankenstein en trois tomes ...

J’avais rencontré en dédicace — et écouté en conférence — Jean Harambat aux Rendez-vous de l’histoire de Blois en 2010. Il avait obtenu l’année précédente le prix Cheverny pour son roman graphique en sépia Les invisibles (celui là est un véritable petit chef-d’œuvre) et avait alors évoqué son travail sur l’adaptation du roman inachevé et posthume de R. L. Stevenson (L’île au trésor, L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde) intitulé Weir of Herminston, ce qui m’avait donné très envie de le lire.

Le premier tome Le juge pendeur est effectivement l’adaptation du roman, le second Les quatre frères noirs, la fin imaginée par Harambat. Les deux sont cette fois en couleurs, plus exactement en aplats de couleurs insaturés, essentiellement rouge, orangé, vert. Le premier tome est esthétiquement encore une fois assez beau. Mais l’histoire tombe dans le travers indiqué en introduction, elle est peu lisible parce que trop ramassée. À l’inverse évidemment, le second tome bénéficie des choix esthétiques du premier, et d’une suite de l’histoire adaptée à son format. Il est donc, lui, de grande tenue et permet à la série de bien mériter les deux étoiles que je lui attribue. Il est l’explication du "mais" qui termine mon introduction.

La blogosphère :
Bruno Faidutti’s Blog
(10/08/2017)
« Nutz! – Les pirates et les écureuils Nutz! – Pirates and Squirrels »

Du bruit derrière le paravent
(14/07/2017)
« Mage : la Récursion »

ReS Futurae — Recherches sur la SF
(13/07/2017)
« Appel à communications : No age, please, we’re post-human! Posthumain et culture de jeunesse (Nancy, LIS) »

Places to Go, People to Be
(30/06/2017)
« La maîtrise de jeu stratégique »

Mondes en chantier
(29/06/2017)
« Cyberpunk Reload, épisode ça-va-peut-être-aller-maintenant-hein »

Les pensées de Cuchu
(23/04/2017)
« Ode aux celtes »

Blog à part : troisième époque
(21/04/2017)
« Voter peste ou voter choléra? »

À contre-courants - LOVD
(20/07/2014)
« Druide, d'Olivier Peru »

Le Blog des MJs
(20/04/2014)
« Les accessoires c'est essentiel - article issu de la dernière mise à jour PTGPTB »